Le site du grand débat victime de Typosquatting

Dernière modification le 26-01-2019
emmanuel macron grand débat
Société

Le site dédié au grand débat national à l’initiative du Président de la République Emmanuel Macron était déjà victime de Typosquatting le jour même de son lancement. Mais qu’est-ce que le Typosquatting et peut-on vraiment s’en prémunir?

Qu’est-ce Typosquatting?

Quand un particulier, une entreprise ou le service de communication de l’Élysée se lance dans la création d’une campagne de communication ou commerciale, la première étape consiste souvent a acheté un nom de domaine afin d’être visible sur internet. Ce nom de domaine deviendra la porte d’entrée de vos visiteurs sur le web. Le problème c’est que la grande majorité des internautes font des fautes d’inattention ou d’orthographe dans leurs saisies sur les moteurs de recherche ou dans la barre de leur navigateur, c’est inévitable.

Une erreur ou tout simplement une lettre manquante sur l’URL de votre navigateur et vous voilà sur un site totalement différent que celui que vous escomptiez.

Une pratique dès lors bien connue consiste à enregistrer les noms de domaines proches d’un site populaire pour capter des internautes inattentifs c’est une des formes de cybersquatting que le nomme le Typosquatting ou Typosquattage. Cette pratique est très courante pour renvoyer des internautes sur des sites pornographiques non sécurisés ou des sites malveillants. Le site officiel du débat national www.granddebat.fr en était déjà la victime avant même son lancement officiel. Des sites comme granddébat.fr, grandebatnational.fr ou grandebat.fr (ce dernier invite même ses visiteurs à directement appeler l’Élysée) ont été enregistrés dès le nom de domaine officiel retenu.

image du site officiel grand débat national macron

Site Officiel

image parodique du site grand débat national macron

Site Parodique

Le site parodique s’apparente à du Cybergripping, une forme dont de Typosquatting dont l’objectif est souvent de nuire au site original. Dans le cas présent porter en dérision le grand débat voir Emmanuel Macron lui-même. Cette pratique est courante et très difficile à bloquer quand le nom usurpé n’est pas un nom de marque déposé, pour récupérer ou faire annuler un nom de domaine il faut avoir déposé le nom usurpé au préalable en tant que marque (à l’INPI si la marque est française) et prouver l’antériorité du dépôt de la marque sur le dépôt du nom de domaine de type Typosquatting.

Peut-on se prémunir du Typosquatting?

Oui et Non. Pour éviter les fautes de frappe ou d’orthographe et les Typosquatter, les propriétaires de sites internet enregistrent généralement les variations de domaine possible. Ces noms de domaines réalisent ensuite une redirection vers le site officiel. Google possède par exemple les noms de domaine googl.com et gogle.com qui sont des erreurs de frappes courantes et qui re-dirigent vers le vrai site google.com. Il en est de même pour toutes les grandes marques et grands sites internet. Au vu du trafic que va générer le site officiel du grand débat peut on dès lors considérer qu’il y a eu faute de la part du service de communication de l’Elysée? de l’agence Cap Collectif en charge de la création du site? Ou encore du secrétariat d’état chargé du Numérique? Il est impossible de se prémunir contre toutes les tentatives de Typosquattage, car il y a des dizaines de façons de mal orthographier un mot ou une phrase, mais les plus évidentes peuvent être évitées. Enregistrer un nom de domaine coûte moins de 8 euros, une étape a donc été négligé lors de l’enregistrement. Certains internautes risquent donc fort de tourner en rond pour trouver le site du grand débat, celui-là même devant mettre fin à la crise des gilets jaunes.

Dernière modification le 26-01-2019