- 20 % sur Divi !

Summer Sale

  • 00

    Jours

  • 00

    heures

  • 00

    Minutes

  • 00

    Secondes

Créer un site web avec WordPress

2h43 Facile

Introduction à WordPress

Qu’est-ce que WordPress ?

WordPress est un logiciel gratuit qui permet de créer un site internet et de l’administrer. Le logiciel fait partie de la famille des CMS (Content Management System) ou SGC pour système de gestion de contenu. Le logiciel WordPress est actuellement présent sur 41,4 % des sites web dans le monde.

WordPress est téléchargeable sur le site wordpress.org.

Principales informations sur WordPress

  • WordPress est un logiciel gratuit
  • WordPress peut être téléchargé sur le site wordpress.org
  • WordPress est « Open Source » : le code du logiciel est accessible et modifiable
  • WordPress est le logiciel pour créer un site web le plus utilisé au monde
  • WordPress a été développé en PHP

Pourquoi créer un site web avec WordPress ?

WordPress est la solution la plus utilisée au monde pour la création de sites internet. Un gage de fiabilité, de qualité, mais également de pérennité. Le logiciel possède de nombreux avantages :

#1 WordPress est le CMS le plus utilisé pour créer un site web

WordPress est l’outil le plus utilisé dans la création de site web. Il est présent sur 42,3% de tous les sites web référencés.

Dans l’univers du web, la popularité est à la fois un gage de qualité, de fiabilité et de pérennité. La popularité d’un logiciel attire également de nombreux développeurs qui proposeront des solutions et des extensions adaptées au CMS.

#2 WordPress est un logiciel gratuit et Open-source

Le logiciel entretenu par l’entreprise Automattic est proposé en libre téléchargement. Il est gratuit et son code est libre d’accès et modifiable.

#3 WordPress permet de créer tout type de site web

Site vitrine, site ecommerce, forum, blog, etc. Il est désormais possible de créer n’importe que type de site à l’aide du CMS WordPress.

#4 WordPress permet d’être propriétaire de son site

WordPress étant un système de gestion de contenu 100% Open Source, il permet d’être réellement propriétaire de son site web. A contrario, les solutions de type éditeurs en ligne comme Wix, Shopify ou Weebly, dont le code source est fermé, ne permettent pas d’être propriétaire et nécessitent de payer un abonnement mensuel.

#5 WordPress est accessible aux débutants ne sachant pas coder

Faire un site WordPress est accessible même aux débutants. Il est possible de créer un site sans savoir coder à l’aide de WordPress et d’un constructeur de pages. La construction devient dès lors visuelle et intuitive et ne nécessite pas d’écrire la moindre ligne de code (HTML, CSS, JavaScript, PHP, etc.).

#6 Créer un site WordPress ne coûte pas cher

Créer un site gratuitement avec WordPress n’est pas possible, car il faut une solution d’hébergement web pour pouvoir l’installer. Cependant, WordPress possède un excellent rapport qualité prix. Il est possible de créer un site web par soi-même, pour moins de 100 euros par an en utilisant WordPress.

Installer un site web avec WordPress

Étape 1 : Choisir un nom de domaine

Le nom de domaine est une composante de l’adresse d’un site Web (URL). C’est en général le nom d’un site web. Avant de créer un site web, il faut donc au préalable trouver son futur nom de domaine et vérifier la disponibilité de celui-ci.

Un nom de domaine doit être facile à comprendre, facile à écrire et facile à mémoriser. Il doit est être le plus court possible, éviter les chiffres et les tirets et posséder une extension cohérente. Le .com est à privilégier si l’extension est disponible.

L’outil Domain Typer permet de vérifier facilement la disponibilité d’un nom de domaine.

Étape 2 : Choisir un hébergeur web et enregistrer un nom de domaine

Un hébergeur Web est une société qui va mettre à disposition un serveur web (ou une partie d’un serveur) sur lequel il est possible d’installer un site web. Une fois le site installé, celui-ci sera accessible 24h/24 et pourra supporter un grand nombre de connexions (visiteurs) simultanées.

Le nom de domaine se réserve en même temps que la souscription d’une formule hébergement web. Les formules d’hébergements mutualisés sont suffisantes pour 90% des sites webs.

o2switch et PlanetHoster sont les deux solutions d’hébergement recommandées pour les nouveaux créateurs.

Étape 3 : Passer en HTTPS

Le HTTPS, « HyperText Transfer Protocol Secure », est un protocole de communication qui va venir crypter (chiffrer) les données échangées entre un visiteur et un site web.

Avoir un site WordPress en HTTPS est indispensable, car les navigateurs de recherche (Google, Yahoo, Bing) pénalisent les sites non sécurisés. Il est également préférable de toujours, configurer le HTTPS avant d’installer WordPress.

Depuis l’interface de gestion cPanel, il est possible d’installer en un clic un certificat afin de programmer son site en HTTPS depuis l’item : Lets Encrypt SSL.

Étape 4 : Configurer une boîte mail

Il est indispensable de créer des boîtes mails rattachées avec le nom de domaine d’un site, afin d’obtenir une stratégie web professionnelle.

Il est également conseillé de créer une boîte généraliste avant de procéder à l’installation de WordPress, afin de pouvoir renseigner la bonne adresse mail dès l’installation.

Depuis l’interface de gestion cPanel, il est possible d’installer en un clic des adresses email pour son site depuis l’item : Comptes de messagerie.

Les clients de messagerie Thunderbird (gratuit) et Outlook sont recommandés pour faciliter la gestion des emails.

Étape 5 : Installer WordPress

Tous les hébergeurs web possèdent un module pour installer WordPress sur un serveur web. Il est désormais inutile de télécharger manuellement WordPress depuis WordPress.org. Une fois l’installation lancée, il suffit de se laisser guider par l’installateur de WordPress en prenant soin de vérifier les points suivants :

  • Choisir la dernière version de WordPress : Dernière version actuelle : 5.8
  • Sélectionner https:, ainsi que le nom de domaine dans le choix de l’URL
  • Indiquer le nom du site
  • Indiquer une description du site
  • Modifier le nom d’utilisateur administrateur

Il est indispensable de vérifier que le site WordPress installé redirige le http vers le https. Il est possible de le vérifier en utilisant l’outil Why no padlock.

En cas de non redirection, en fonction de l’hébergeur web, il faut intervenir sur la console d’administration (outil WP Tiger dans le cas d’o2switch) ou modifier directement le fichier .htaccess (tutoriel 5.5).

Créer un site WordPress

Étape 1 : Présentation de l’interface WordPress

L’interface du CMS WordPress se décompose en plusieurs catégories : les articles, les pages, les médias, l’apparence (thème), les extensions (plugins), les utilisateurs et les réglages.

  • L’onglet articles est destiné à la création de pages web de type blog ou à la partie blog d’un site
  • L’onglet pages est destiné à la création de n’importe quel format de pages web ou contenu (dont un blog)
  • L’onglet Médias regroupe les images et les vidéos du site
  • L’onglet Apparence est destiné aux Thèmes WordPress
  • L’onglet Extension est aux plugins WordPress
  • L’onglet Utilisateur permet de gérer les utilisateurs et leurs droits sur un site WordPress
  • L’onglet Réglages permet d’intervenir sur les réglages généraux d’un site WordPress

Étape 2 : Effectuer les réglages de WordPress

Lors de la création d’un site WordPress, plusieurs réglages de base doivent être réalisés.

Modifier la Favicon sur WordPress

La Favicon est l’icône d’un site qui est affichée dans les onglets et les signets des navigateurs. Pour modifier la Favicon sur WordPress, il suffit de se rendre dans : Apparence > Personnaliser > Identité du site.

Le format recommandé pour la Favicon d’un site est un format carré de 512 pixels sur 512 pixels.

Modifier le nom d’utilisateur sur WordPress

Par défaut, WordPress affiche le nom d’utilisateur lors des signatures d’article, ce qui peut représenter une faille de sécurité. Pour modifier un nom d’utilisateur il suffit de se rendre sur : Utilisateurs > Votre profil > Pseudonyme

Modifier la page d’accueil d’un site WordPress

WordPress propose toujours une sélection d’articles en guise de page principale (page d’accueil). Pour indiquer une autre page d’accueil d’un site WordPress (Home page) il suffit de se rendre sur : Réglage > Lecture > Choisir une page statique

Étape 3 : Installer un plugin WordPress

Un plugin WordPress ou une extension WordPress est un module qui vient s’installer sur le CMS afin d’ajouter des fonctionnalités. Un plugin n’est autre qu’un ensemble de fichiers : HTML, CSS, Javascript, PHP etc. Il existe des millers de plugins sur WordPress.

Les plugins gratuits populaires sont directement disponibles depuis l’onglet Extensions.

Les plugins Freemium sont des plugins dont l’installation est gratuite, mais dont l’ensemble des fonctionnalités est indisponible sans payer une licence. Ils sont en général présents dans l’onglet Extensions ou sur le site de l’éditeur.

Enfin, les plugins 100% payants ou Premium sont en général uniquement téléchargeable sur le site de leur éditeur.

Les plugins les plus populaires sur WordPress sont présentés sur l’article : Les 10 meilleurs plugins WordPress

Le plugin gratuit Duplicate Post est un plugin qui permet d’ajouter une option pour dupliquer une page. Il est disponible depuis l’onglet extension.

Étape 4 : Choisir et installer un thème WordPress

Le thème WordPress détermine l’ossature d’un site web ainsi que ses fonctions principales. Le choix du thème est déterminant pour obtenir un site web professionnel.

Il existe des milliers de thèmes WordPress, pour construire n’importe quel type de site web. Beaucoup de thèmes sont proposés gratuitement, mais il faut en général avoir recours à un thème payant pour obtenir un site performant.

Actuellement, le thème WordPress Divi, développé par la société Elegant Themes est le thème le plus utilisé sur WordPress. Il est présent sur plus 2 millions de sites WordPress.

La plateforme Envato est également très populaire pour télécharger un thème WordPress payant. Des centaines de thèmes WordPress y sont disponibles, notamment beaucoup de thèmes WordPress ecommerce.

Créer un site WordPress avec le thème Divi

Étape 1 : Construire une page web avec Divi

Après avoir souscrit à une licence auprès d’Elegant Themes et installer le thème Divi sur WordPress, il est important de valider sa clé API afin de garder le thème actualisé. Pour indiquer la clé API sur un site WordPress Divi, il suffit de se rendre sur : Divi > Option du thème > Mises à jour. Il est également possible d’intégrer le logo d’un site web créé avec Divi, depuis l’onglet Général.

Divi possède un catalogue avec des modèles de pages webs, également appelés des templates WordPress ou des Layout. Pour intégrer un modèle de page à un site WordPress, il suffit de se rendre sur une page ou un article, d’utiliser le constructeur Divi et de sélectionner la mise en page souhaitée. Divi intègre automatiquement un constructeur de pages qui permet par la suite de modifier entièrement tous les éléments d’une page web.

Étape 2 : Créer un formulaire de contact WordPress

La création d’un formulaire de contact va souvent dépendre du thème utilisé. Tous les thèmes WordPress payants possèdent un modèle de formulaire de contact intégré, si ce n’est pas les développeurs utilisent en général des plugins de contact à l’instar de Contact Form 7, WP Forms ou encore Ninja Forms.

Pour les sites utilisant le thème Divi, la création d’un formulaire de contact est grandement simplifié. Il suffit de choisir un modèle de page de type contact et de venir le personnaliser.

Étape 3 : Personnaliser le menu et le pied de page d’un site WordPress

Personnaliser le menu et le pied de page avec WordPress

Il est possible de personnaliser le menu et le pied de page d’un site WordPress.

Pour modifier la composition du menu, il suffit de se rendre sur : Apparence > Menus

Pour modifier la mise en forme du menu et du pied de page, il suffit de se rendre sur : Apparence > Personnaliser

Personnaliser le menu et le pied de page avec Divi

Le thème Divi propose depuis sa version 4.0, la possibilité de modifier entièrement le menu et le pied en utilisant son constructeur de pages. Pour modifier la mise en forme du menu et du pied de page avec Divi, il suffit de se rendre sur : Divi > Thème Builder

Optimiser un site WordPress

La vitesse de chargement des pages d’un site web est une métrique essentielle, aussi bien pour l’expérience utilisateur que pour les algorithmes des moteurs de recherche. Il existe deux outils afin de connaître les performances d’un site web et les aspects à améliorer. L’outil PageSpeed Insights développé par Google et l’outil Pingdom. Chaque page doit être travaillée afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Étape 1 : Optimiser les images

Les médias (images et vidéos) sont la première source de lenteur et de ralentissement d’un site web. Il est important d’optimiser les images présentes sur les pages d’un site WordPress afin d’améliorer les performances de chargement.

Il est recommandé de télécharger sur WordPress des images au format JPG (ou JPEG), elles sont plus performantes que le PNG. Le format WebP, développé par Google, est également un format à privilégier.

Un appareil photo standard est muni d’un capteur 4/3 (4 000 x 3 000 pixels), il produit donc une image de 12 mégapixels. En réalité, peu d’ordinateurs ont une largeur qui dépasse les 1920 pixels. Le trafic web est également plus important sur mobile (petit écran) que sur ordinateur. Il est donc important de réduire la taille des images.

Il y a plusieurs façons d’optimiser les images d’un site web. Il est possible d’optimiser les images avant de les téléverser sur WordPress, en utilisant un logiciel comme Xnconvert pour les convertir ou encore ImageOptim pour réduire la taille. Il est également possible d’optimiser des images déjà présentes sur WordPress en utilisant un plugin WordPress d’optimisation comme imagify.

Étape 2 : Installer un plugin de cache et d’optimisation

La mise en cache d’un site WordPress

La mise en cache est un moyen efficace d’améliorer la vitesse de chargement d’un site WordPress, c’est également une pratique recommandée par Google.

La mise en cache est un processus de stockage temporaire des données d’un site web, on l’assimile au concept de mémoire-tampon. Un cache peut être généré sur le serveur du site web ou sur le navigateur (Firefox, Google Chrome, etc.) de l’utilisateur. Concrètement, mettre en cache un site WordPress permet d’afficher plus rapidement les pages du site web à ses visiteurs.

Les hébergeurs web proposent en général plusieurs solutions de mise en cache serveur. Ce type de mise en cache est la plus efficace pour les nouveaux visiteurs. Un cache navigateur, suppose une première visite sur le site web, la première page sera donc plus lente à charger. Pour les créateurs utilisant o2switch, il est possible d’utiliser LiteSpeed afin de créer un cache serveur gratuitement.

L’optimisation des fichiers d’un site WordPress

Un site WordPress est composé d’un ensemble de fichiers contenus dans les thèmes et les plugins (HTML, CSS, JavaScript). Optimiser ces fichiers, permet de réduire leurs tailles et donc d’améliorer la vitesse de chargement d’un site WordPress.

L’optimisation consiste souvent à regrouper des fichiers entre eux (moins de requêtes) et à compresser les fichiers en enlevant les caractères et commentaires inutiles.

De nombreuses extensions réalisent l’optimisation des fichiers WordPress, comme le plugin WP Rocket ou le plugin Lite Speed Cache.

Étape 3 : Installer un plugin WordPress de SEO

L’acronyme SEO signifie Search Engine Optimization ou optimisation pour les moteurs de recherche. Le SEO correspond aux stratégies visant à améliorer le référencement d’un site web, ou plus exactement des pages d’un site web dans les résultats proposés par les principaux moteurs de recherche : Google, Bing, Qwant, etc.

Travailler son référencement naturel permet d’obtenir des visiteurs sur son site naturellement (gratuitement). Le SEO est une science complexe et approximative, mais pour bien référencer un site WordPress, il faut agir sur le contenu de son site (On-site) et sur les facteurs externes (Off-site) ou le netlinking.

Afin de répondre aux exigences des moteurs de recherche il est important d’installer un plugin SEO. Celui-ci permettra de renseigner des informations importantes comme : le Sitemap, la balise title ou encore la balise description de chaque page.

Les plugins SEO les plus populaires sur WordPress sont :Yoast SEO et Rank Math. Les deux plugins sont proposés en version Freemium et peuvent être activés directement depuis l’onglet extension de WordPress.

Étape 4 : Déplacer la page de connexion WordPress

La page de connexion à un site WordPress est accessible an ajoutant /wp-admin/ du site. Cela peut donc représenter une faille de sécurité, il est donc préférable de déplacer la page de connexion.

Il est possible de déplacer la page d’accès avec quelques lignes de code, mais le plus simple est d’utiliser un plugin WordPress comme Move Login.

Étape 5 : Optimiser le fichier .htaccess

Le fichier .htaccess est un fichier de configuration d’un site automatiquement créé si le serveur est un serveur Apache. Il est situé à la racine d’un site WordPress

Le fichier .htaccess doit être modifié avec précaution au risque de rendre un site WordPress inaccessible.

Il est possible d’ajouter des règles de sécurité et de protection d’un site WordPress, sans risque en utilisant l’outil WP Tiger proposé par cPanel. Il est également possible de modifier le fichier .htaccess manuellement. Les principales règles de configurations sont présentées dans l’article Optimiser le fichier .htaccess

Configurer les outils complémentaires

Étape 1 : Installer Google Analytics

L’outil Google Analytics est un service gratuit, proposé par Google. Il permet d’analyser la fréquentation (le trafic) d’un site web ainsi que le comportement de ses utilisateurs. Pour utiliser Google Analytics, il suffit de disposer d’une adresse Gmail et d’un site web.

Installer Google Analytics sur un site WordPress est très simple. Google Analytics fournit une balise de suivi (script) qu’il suffit d’intégrer dans la partie head du site web. La partie head se situe dans le fichier header.php. Afin de faciliter l’intégration, la majorité des thèmes propose une option pour insérer automatiquement le code de suivi analytique sans avoir à ouvrir de fichier PHP.

Étape 2 : Configurer Google Search Console

L’outil Google Search Console est un service proposé par Google qui permet de vérifier l’indexation de chaque page d’un site web vis-à-vis du moteur de recherche. Comme plus de 92% des recherches en ligne dans le monde sont effectuées sur Google, il permet d’avoir une idée réaliste du référencement naturel d’un site WordPress.

Pour créer un compte Google Search Console associé à un site web, il faut obligatoirement prouver la propriété du site. Cette validation peut se faire de différentes façons, dans le cas où Google Analytics est déjà installé sur le site, la validation est automatique.

Il est important lors de la création d’une nouvelle page sur WordPress de venir l’indiquer dans Google Search Console afin d’accélérer son indexation.

Formateur

formateur WordPress

Clément Rousseau

Consultant SEO et formateur WordPress